Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

D’où viennent les esprits

 

            J’ai toujours pensé et j’ai toujours cru que certains lieux et certains objets me parlaient. Et si j’aime raconter ou écrire des histoires, c’est justement pour donner une voix à ces lieux et à ces objets.

 

            Je me souviens très bien d’une conversation que j’ai eue, cet été, avec un ami sur ma terrasse, ici, à Marmande, où j’essayais d’expliquer avec raison ma croyance en la voix des lieux et des objets. Selon moi, ce sont les gens qui les ont côtoyés et aimés qui les ont en quelque sorte imprégnés de leurs pensées et de leurs sentiments.

 

            En recherchant quelques contes russes, j’ai découvert cette jolie croyance qui offre une nouvelle explication à l’esprit des lieux.

 

            Jadis, les anges vivaient au ciel. Ils étaient nombreux et ils étaient heureux. Ils avaient le ciel pour eux tout seul : pas d’avion, ni d’hélicoptère et encore moins de fusée ou de satellite. Ils pouvaient se prélasser, gambader sur les nuages et prendre leurs aises. Seulement il y en avait un qui n’était pas content du tout parce qu’il faisait tout le travail : c’était Dieu.

 

Un jour, Dieu s’est fâché, Il s’est vraiment fâché. Il a été pris d’une colère terrible, d’une colère toute blanche. Et il a crié, vraiment crié.

 

« Bande de petits vauriens, assez de vous prélasser sur mes nuages, je suis sûr qu’il y a du travail pour vous en bas !!! »

 

            Et Dieu a pris les nuages à pleines mains et les a secoués comme un édredon. Les anges sont tombés, au hasard, sur terre. 

 

Quelques-uns sont tombés dans les forêts et sont devenus les esprits sylvestres. Ce sont eux qui font chanter les arbres et les feuilles.

           

D’autres ont atterri dans les maisons et sont devenus les esprits domestiques. Ce sont eux qui vous regardent quand vous faites votre ménage et qui ne ramassent jamais la cuillère qui est tombée par terre.

 

            Beaucoup sont tombés dans des cours d’eau, des rivières, des étangs, des mares et sont devenus les diablotins des eaux. Ce sont les mêmes qui vous chatouillent le nez quand vous êtes sous l’eau.

 

            Enfin, le plus chanceux est tombé dans un tonneau de vin laissé ouvert par une bonne femme, il est devenu l’esprit du vin. Et c’est celui-là même qui réjouit les lèvres et fouette le sang après quelques coupes prises en bonne compagnie.

 

Un dernier mot en forme de souhait : j’espère réellement qu’un ange est tombé prés de vous et qu’il veillera sur vous en ces fêtes de fin d’année.  

  Stéphanie THUILLIEZ

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de la photoconte
  • Le blog de la photoconte
  • : Blog qui évoque les activités de l'association de la Photoconte qui présente de contes, des photos, des diaporamas, des contes en langue des signes, de stages dans l'art de conter et d'écriture
  • Contact

Recherche

Liens